Un marché intéressant | Le Journal de Montréal

Spread the love

Lentement, mais sûrement, on se rapproche de la vie normale. Dans la LNH, la preuve en est que le marché des joueurs autonomes s’ouvre aujourd’hui. Moins de deux semaines plus tard que la traditionnelle date du 1er juillet.
• À lire aussi: Malkin reste à Pittsburgh finalement
• À lire aussi: Johnny Gaudreau testera le marché des joueurs autonomes
• À lire aussi: Joueurs autonomes: cinq potentielles cibles de Kent Hughes
La vitrine de cette année affiche des prises plutôt intéressantes. En attaque surtout, où sont disponibles des patineurs qui ont joué des rôles majeurs au sein de leurs équipes la dernière saison. Les Johnny Gaudreau, Ondrej Palat, Nazem Kadri et Evander Kane.
On y trouve également des joueurs que l’on croyait ancrés à vie à la formation qui les a repêchés, mais qui sont toujours sans contrat. On pense notamment à Patrice Bergeron.
De son côté, Evgeni Malkin a surpris tout le monde en acceptant finalement une baisse de salaire, signant un contrat de quatre saisons d’une valeur annuelle de 6,1 tens of millions $, tard hier soir, après de longues négociations.
Le CH tranquille
Le problème, c’est que ce marché en est un où la surenchère est omniprésente. Or, avec le plafond salarial qui sera majoré de seulement un million, pour atteindre les 82,5 M$ en 2022-2023, l’heure ne sera pas aux folles dépenses. 
En date d’hier, selon le website CapFriendly, neuf équipes se trouvaient à moins de 3,7 M$ de la limite permise : les Golden Knights de Vegas, le Lightning de Tampa Bay, les Panthers de la Floride, le Canadien, le Wild du Minnesota, les Canucks de Vancouver, les Blues de St. Louis, les Flyers de Philadelphie et les Kings de Los Angeles.
Avec un mince espace de 1,173 M$ sous le plafond, ne vous attendez pas à un coup d’éclat de Kent Hughes. L’équipe est en reconstruction, le directeur général du CH doit s’entendre avec Kirby Dach et on ignore toujours quel sera le statut de Carey Worth (et de ses 10,5 M$). 
Le retour de Brett Kulak ou la venue de joueurs de soutien ne sont pas impossibles. Mais ça risque d’être tranquille.
Voici, néanmoins, quelques noms qui risquent de retenir l’consideration au cours des prochaines heures.

Evgeni Malkin (SIGNÉ)
Centre | 35 ans | 42 pt (20 b, 22 a) en 41 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 9,5 M$

Après 16 saisons à Pittsburgh, il a choisi à minuit moins une de rester avec les Penguins. « Evgeni est un expertise générationnel et les gens se souviendront de lui comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire de la LNH », a louangé le directeur général Ron Hextall dans un communiqué, hier. C’est donc dire que le trio formé par Malkin, Sidney Crosby et Kristopher Letang, qui partage la glace depuis la saison 2006-2007, demeurera uni. 
Johnny Gaudreau
Ailier gauche | 28 ans | 115 pt (40 b, 75 a) en 82 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 6,75 M$
C’est uncommon que l’on voie le deuxième meilleur pointeur de la ligue devenir libre comme l’air. Le DG Brad Treliving a assuré qu’il remuerait ciel et terre pour garder son attaquant vedette à Calgary. Cependant, à 28 ans, l’heure est venue pour l’ailier gauche de faire sauter la banque. Il aurait refusé une offre de plus de 80 M$ des Flames. Il a connu la meilleure saison de sa carrière au bon second. Les Devils seraient grandement intéressés par l’athlète originaire du New Jersey. Ils ont amplement de marge sous le plafond salarial pour l’attirer.

Attaquants

Claude Giroux
Centre | 34 ans | 65 pt (21 b, 44 a) en 75 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 8,275 M$

L’aventure du Franco-Ontarien ne s’est pas terminée comme prévu en Floride. Il n’a pas été en mesure de toucher au gros trophée. Et maintenant, les Panthers, accotés sous le plafond salarial, n’ont pas l’espace nécessaire pour s’entendre avec lui. À Philadelphie, on le ramènerait les bras ouverts, mais on risque de manquer d’espace.
Patrice Bergeron
Centre | 36 ans | 65 pt (25 b, 40 a) en 73 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 6,875 M$

Il paraît inconcevable de voir le Québécois quitter les Bruins. Toutefois, le quintuple lauréat du trophée Selke et capitaine de l’équipe est toujours en réflexion quant à son avenir. D’ailleurs, le nouvel entraîneur Jim Montgomery lui a passé un coup de fil pour tenter de le convaincre de poursuivre sa carrière pour une 19e saison.
Ondrej Palat
Ailier gauche | 31 ans | 49 pt (18 b, 31 a) en 77 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 5,3 M$

Comme ce fut le cas au cours des deux dernières saisons, le Lightning doit faire des choix déchirants pour se plier aux exigences du plafond salarial. En perdant les companies de Palat, il verrait partir un homme des grandes events. Le Tchèque détient le report d’équipe avec 12 buts gagnants en séries éliminatoires.
Nazem Kadri
Centre | 31 ans | 87 pt (28 b, 59 a) en 71 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 4,5 M$

Il a fait taire bon nombre de détracteurs en étant un élément essential de la conquête de l’Avalanche. Et ce, même s’il a raté plusieurs matchs en raison d’une blessure. Ce parcours éliminatoire est venu clore sa saison la plus productive de sa carrière. Le Colorado, qui devra renouveler le contrat de Nathan MacKinnon au terme de la prochaine campagne, sera-t-il en mesure d’absorber cette hausse de salaire substantielle ?
Evander Kane
Ailier gauche | 30 ans | 39 pt (22 b, 17 a) en 43 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 2,11 M$

Les Oilers semblaient enfin avoir trouvé le complément idéal pour Connor McDavid et Leon Draisaitl. L’attaquant a été un poison en série comme en font foi ses 13 buts en 15 events. Sauf que le Britanno-Colombien, qui a vu son contrat précédent être racheté par les Sharks de San Jose, ne reviendra pas dans la capitale albertaine au rabais.
Andrew Copp
Centre | 28 ans | 53 pt (21 b, 32 a) en 72 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 3,64 M$

Il a offert de bons companies aux Rangers de New York qui l’ont acquis à la date limite des transactions. Copp est un joueur succesful d’évoluer sur le deuxième trio, fiable défensivement. Il est également succesful de créer quelques étincelles en attaque. 

P.Ok. Subban
Droitier | 33 ans | 22 pt (5 b, 17 a) en 77 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 9 M$ 

Après quelques saisons difficiles, il a connu un sure regain de vie. Il est loin de présenter les statistiques qu’il affichait à ses belles années avec le Canadien, mais avec un salaire raisonnable, il pourrait intéresser quelques équipes.
John Klingberg
Droitier | 29 ans | 47 pt (6 b, 41 a) en 74 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 4,25 M$

Le Suédois affiche de belles aptitudes en attaque. Doté d’un bon gabarit, il est bon pour repérer ses attaquants en sortie de zone et à travers la circulation. Toutefois, en défense, il présente de nombreuses lacunes. Sa vulnérabilité aux revirements le rend à risque chaque fois qu’il touche la rondelle.
Nick Leddy
Gaucher | 31 ans | 24 pt (3 b, 21 a) en 75 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 5,5 M$

Il a connu une belle carrière avec les Islanders de New York, mais semble sur la pente descendante depuis qu’il est passé aux Pink Wings de Detroit, puis aux Blues de St. Louis.
Josh Manson
Droitier, 30 ans | 16 pt (6 b, 10 a) en 67 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 4,1 M$

Il a offert à l’Avalanche ce que Joe Sakic voyait en lui en faisant son acquisition à la date limite des transactions. C’est un défenseur solide et hargneux qui n’a pas froid aux yeux. C’est le style de joueur qui pourrait profiter de la surenchère du marché pour décrocher un contrat beaucoup trop onéreux.

Darcy Kuemper
32 ans | 37-12-4 | 2,54 | ,921 | 5 JB

Empreinte salariale en 2021-2022 : 4,5 M$

L’Avalanche a remporté la coupe Stanley, mais, manifestement, a déterminé que ce n’était pas grâce à lui. Son jeu instable en finale aurait pu coûter cher. L’acquisition d’Alexandar Georgiev a rendu les intentions de Joe Sakic claires.
Ilya Samsonov
25 ans | 23-12-5 | 3,02 | ,896 | 3 JB

Empreinte salariale en 2021-2022 : 2 M$

Les Capitals en ont surpris plusieurs en n’offrant pas d’offre qualificative au gardien russe. D’autant plus que, quelques jours auparavant, ils ont échangé Vitek Vanecek. Il faut dire que Samsonov ne s’est pas montré à la hauteur. Son taux d’efficacité de ,896 est le deuxième plus ronflant parmi les 38 gardiens qui ont joué au moins 40 matchs. 
Jack Campbell 
30 ans | 31-9-6 | 2,64 | ,914 | 5 JB

Empreinte salariale en 2021-2022 : 1,65 M$

Il fait le travail, mais n’est pas le sort de gardien à voler un match à lui seul. Et ça se gâte lorsque s’amorcent les séries. Les Maple Leafs de Toronto ont choisi de faire confiance à Matt Murray, en faisant son acquisition des Sénateurs d’Ottawa. Ce qui n’est pas une meilleure garantie de succès.

Brett Kulak
Défenseur | 28 ans | 21 pt (5 b, 16 a) en 74 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 1,85 M$

Au lendemain de l’élimination des Oilers, l’Albertain n’a pas caché qu’il aimerait revenir à Montréal. Avec le départ d’Alexander Romanov, Joel Edmundson est présentement le seul gaucher d’expérience à la ligne bleue du Canadien. Kulak devrait logiquement commander un salaire moins élevé que Ben Chiarot. 
Colin White
Centre | 25 ans | 10 pt (3 b, 7 a) en 24 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 4,75 M$

Il y a une semaine, les Sénateurs ont racheté son contrat. Dès lors, on a commencé à associer le nom de White au Canadien. Il faut dire que Kent Hughes le connaît bien puisqu’il était son agent avant de devenir le directeur général du Tricolore. White a été opéré à une épaule l’été dernier, ce qui explique pourquoi il n’a disputé que 24 matchs.
David Perron
Ailier droit | 34 ans | 57 pt (27 b, 30 a) en 67 matchs

Empreinte salariale en 2021-2022 : 4 M$

Pas mal plus un vœu pieux qu’un rêve doable. Même s’il a porté les couleurs de cinq équipes au cours de sa carrière, Perron a signé la totalité de ses cinq contrats avec les Blues. Les deux events voudraient encore s’entendre. Reste à voir s’ils trouveront le juste prix. Dans le cas contraire, plusieurs équipes risquent de lever la essential.

Leave a Reply

Your email address will not be published.