Ukraine : Moscou affirme que des unités ukrainiennes se retirent de Severodonetsk

Spread the love

L’armée russe a affirmé samedi que des unités militaires ukrainiennes se retiraient de la ville-clef de Severodonetsk, dans l’est de l’Ukraine, en proie à de furieux combats entre Kiev et les troupes du Kremlin. 
• À lire aussi: [EN DIRECT] 101e jour de guerre en Ukraine: voici tous les derniers développements
«Des unités de l’armée ukrainienne, ayant subi des pertes critiques lors des combats pour Severodonetsk (jusqu’à 90 % dans plusieurs unités), se retirent vers Lyssytchansk», une grande ville voisine, de l’autre côté de la rivière Donets, a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué.
Il n’a pas donné d’indication sur le nombre de militaires ukrainiens qui battraient en retraite vers Lyssytchansk. L’AFP n’a pas été en mesure de vérifier ces déclarations de supply indépendante.
«Les autorités ukrainiennes, ayant réalisé qu’il était unattainable de résister davantage et de tenir la zone industrielle de Severodonetsk, ont ordonné à un groupe tactique mixte de miner des réservoirs contenant du nitrate et de l’acide nitrique dans l’usine Azot», a poursuivi l’armée russe.
Elle précise que ce groupe resté sur place se compose notamment de «survivants» de la 79e brigade d’assaut aérien et de membres de la défense territoriale ukrainienne. 
Selon Moscou, l’armée ukrainienne veut faire exploser ces cuves de produits chimiques pour contaminer la zone et «retarder» l’offensive des troupes russes.
Les forces russes ont pour objectif affiché de contrôler l’intégralité du grand bassin minier du Donbass, dont des forces séparatistes pro-russes appuyées par Moscou ont pris le contrôle partiel en 2014. 
La ville de Severodonetsk, avec celle voisine de Lyssytchansk, situées à quelque 80 km de la capitale administrative régionale ukrainienne de Kramatorsk, est une agglomération-clé pour y parvenir.
Severodonetsk comptait avant la guerre quelque 100 000 habitants.

Leave a Reply

Your email address will not be published.