Port du masque: les pharmaciens demandent de se montrer solidaires avec les plus vulnérables

Spread the love

À l’approche du 14 mai, journée où le port du masque ne sera plus obligatoire au Québec, plusieurs associations de pharmaciens demandent de continuer de porter le masque en pharmacie. 
• À lire aussi: COVID-19: la scenario sanitaire «va dans le bon sens» au Québec
• À lire aussi: COVID-19: 23 nouveaux décès et baisse de 54 hospitalisations au Québec
«Le port du masque en pharmacie est d’abord et avant tout une mesure de safety pour les autres, notamment les personnes plus vulnérables, comme les aînés et les personnes immunodéprimées», a plaidé mercredi par communiqué le président de l’Ordre des pharmaciens du Québec, Bertrand Bolduc.
L’Ordre des pharmaciens du Québec et les associations de pharmaciens salariés (APPSQ), de pharmaciens propriétaires (AQPP), ainsi que les chaînes et bannières de pharmacies (ABCPQ), préconisent le port du masque en pharmacie afin d’éviter des éclosions, où sont d’ailleurs encore administrés des vaccins.
«L’Ordre invite la inhabitants à faire preuve de compréhension et de collaboration envers les pharmaciens et leurs équipes et à porter le masque lorsqu’une visite à la pharmacie s’impose, surtout dans les sections expressément désignées en ce sens», ont-ils déclaré.
Cet avertissement s’inscrit dans l’élan d’assouplissement des mesures sanitaires à travers la province.
Le directeur nationwide de santé publique par intérim, Dr Luc Boileau, a révélé mercredi que «la scenario épidémiologique va vraiment dans le bon sens» et a confirmé que le port du masque ne sera plus obligatoire dans les lieux publics à compter du 14 mai.
Alors que le nombre de décès et d’hospitalisations ne cesse de descendre, tout comme le nombre d’absences chez les travailleurs de la santé liés à la COVID-19, la prudence est encore prônée par le gouvernement et l’administration de la troisième dose vivement recommandée pour les 18 ans et plus.

Leave a Reply

Your email address will not be published.