Marie-Philip Poulin: une joueuse avant tout

Spread the love

Même si elle amorce un nouveau pan de sa carrière dans le hockey, la priorité de Marie-Philip Poulin reste son métier de hockeyeuse.
• À lire aussi: Marie-Philip Poulin dans la famille du CH
• À lire aussi: La nomination de Marie-Philip Poulin bien accueillie chez le Rocket
La capitaine de l’équipe nationale féminine l’a répété à de nombreuses reprises mardi, lors de son level de presse d’introduction comme consultante au développement des joueurs chez le Canadien de Montréal. Elle compte d’ailleurs être de la formation canadienne aux Jeux olympiques d’hiver de 2026. 
Ce sera donc à temps partiel qu’elle œuvrera pour le Tricolore.
«C’est sûr que je vais avoir un emploi du temps chargé, a-t-elle dit. Ce sera à moi de mettre mes priorités à la bonne place. Être joueuse de hockey, c’est ma priorité présentement. Je vais devoir apprendre à gérer mes deux rôles, savoir quand c’est le temps de m’entraîner et quand c’est le temps d’occuper mes fonctions avec le Canadien.»
«Je vais devoir trouver ma routine. Je vais en discuter avec les gens de mon entourage pour me construire un horaire easy, mais qui sera assurément chargé.»
Encore en attente d’une ligue
L’automne prochain, Poulin jonglera avec son boulot chez le CH et l’entraînement. Cela pourra devenir plus complexe une fois que la ligue tant attendue par la Skilled Girls’s Hockey Gamers Affiliation (PWHPA) verra le jour.
La semaine dernière, l’organisation a annoncé avoir signé une lettre d’intention pour explorer la création d’un nouveau circuit avec la collaboration de Billie Jean King et de Mark Walter, le président de la firme d’investissement Guggenheim Companions. Le plan serait de mettre en place une ligue à six équipes qui disputeraient 32 matchs de janvier à avril.
«Nous avons les bonnes personnes en place, mais il s’agit d’un lengthy processus», a indiqué Poulin à propos de la future ligue qui rassemblera les meilleures joueuses de la planète.
«Si nous voulons que ce soit viable sur le lengthy terme, il faut faire les choses correctement. Il y a beaucoup de personnes de confiance qui travaillent fort derrière des portes closes présentement.»
Molson et le CH s’impliqueront
Questionné sur l’aide que pourrait amener le Canadien au futur circuit des athlètes de la PWHPA, le propriétaire Geoff Molson a assuré que son organisation s’impliquera. Il n’a cependant pas été en mesure de dire remark elle le fera.
«Nous restons très proches du processus dont Marie-Philip fait partie. Elle et l’équipe qui gère le développement d’une nouvelle ligue savent que nous sommes derrière eux. Nous allons être en assist et nous aimerions qu’une équipe s’installe à Montréal.
«Ça peut être un investissement, une commandite ou au niveau des opérations, a ajouté Molson. Nous pouvons aussi utiliser toutes les ressources que nous avons dans notre province pour les aider. Nous verrons, mais nous restons très proches.»

Leave a Reply

Your email address will not be published.