Lehkonen envoie les Oilers en vacances

Spread the love

Artturi Lehkonen n’aurait pas pu rêver mieux. Son however lors de la prolongation du quatrième duel entre l’Avalanche du Colorado et les Oilers, lundi à Edmonton, a envoyé ces derniers en vacances.
L’Avalanche a ainsi triomphé 6 à 5. Le Finlandais s’est dirigé vers le filet de Mike Smith, peu après une mise au jeu gagnée par son équipe en territoire opposed, où il a fait dévier un tir de Cale Makar, bloqué par Mike Smith. Lehkonen s’est immédiatement emparé du retour et a permis aux siens de balayer la série.
C’est donc dire que l’ancien du Canadien de Montréal en sera à sa deuxième participation de suite à la finale de la coupe Stanley, lui qui avait aussi accéder à cette étape avec le CH en 2021. Lehkonen entamera cette finale avec 11 factors au compteur, lui qui a aussi amassé deux mentions d’aide dans la quatrième victoire de l’Avalanche contre les Oilers.
Nul autre que Zack Kassian a forcé la tenue d’une prolongation, après avoir vu l’Avalanche combler un retard de deux buts en troisième période. Cette remontée avait été couronnée par le cinquième however printanier de Mikko Rantanen.
Tirant de l’arrière 3 à 1 et 4 à 2, les «Avs» ont fait preuve de résilience pour créer l’égalité. Gabriel Landeskog a d’abord profité d’un énième revirement de Smith pour couper l’écart de moitié. Après avoir passé deux minutes au cachot pour avoir asséné une mise en échec au niveau des genoux, Nathan MacKinnon a nivelé la marque en utilisant sa grande vitesse et son tir incisif.
Les canons offensifs des Oilers ont aussi répondu à l’appel. Connor McDavid a inscrit trois factors, tandis qu’un Leon Draisaitl bien amoché en a amassé quatre, en dépit d’une blessure à la cheville.
L’équipe albertaine a jailli en période médiane en enfilant l’aiguille trois fois. Zach Hyman a d’abord ouvert le compteur des siens après avoir reçu une savante passe de Draisaitl. Ryan Nugent-Hopkins en a ajouté en déjouant Pavel Francouz en échappée, avant que McDavid ne double l’avance des Oilers à l’aide d’un tir parfait en avantage numérique.
L’Avalanche ne s’était pas laissé intimider par le bruyant Rogers Place au premier vingt. Cale Makar a fait payer Kassian pour son indiscipline en ouvrant la marque alors que l’agitateur était enfermé au cachot. Le tir précis de Makar dans la partie supérieure n’a laissé aucune probability à Smith, dont la vue était obstruée par plusieurs joueurs.
Devon Toews a aussi touché la cible pour les «Avs».
C’est donc dire que l’Avalanche profitera de quelques jours de congé avant l’étape ultime des séries éliminatoires, puisqu’aucun gagnant n’a encore été déclaré entre les Rangers de New York et le Lightning de Tampa Bay, en finale de l’Est.

Leave a Reply

Your email address will not be published.