Iga Swiatek remporte son deuxième titre à Roland-Garros

Spread the love

La N.1 mondiale, la Polonaise Iga Swiatek, s’est offert samedi, quatre jours après avoir fêté son 21e anniversaire, un deuxième titre à Roland-Garros en balayant en finale l’Américaine Cori Gauff (23e), 6-1, 6-3. 
• À lire aussi: Zverev souffre d’une blessure «très sérieuse»
• À lire aussi: «C’était très dur de le voir pleurer»: Nadal se qualifie pour une 14e finale après une blessure de Zverev
Le duel à sens distinctive a duré seulement 1 heure et 8 minutes.   
Swiatek a conclu sur un retour de service trop lengthy de Gauff, alors que le tonnerre commençait à gronder au loin. Tout le match, elle a fait s’abattre la foudre sur le courtroom, dépassant une adversaire peut-être dépassée par l’événement à sa toute première finale majeure.
La Polonaise, qui compte désormais à son palmarès deux titres du Grand Chelem, après Roland-Garros en 2020, a en outre enchaîné une 35e victoire d’affilée et décroché le 9e titre de sa carrière sur le circuit, le 6e d’affilée cette année après Doha, Indian Wells, Miami, Stuttgart et Rome.
Elle devient en outre la première joueuse multi-titrée à Roland-Garros depuis Serena Williams, qui y a gagné son 3e titre en 2015, et la plus jeune joueuse multi-titrée en Grand Chelem depuis Maria Sharapova, qui a remporté son 2e Majeur aux Internationaux des États-Unis en 2006 à 19 ans.
«En 2020, une fois la balle de match gagnée, j’ai ressenti de la confusion parce que je n’avais jamais vraiment cru à 100% pouvoir remporter un tournoi du Grand Chelem. Cette fois, c’est le résultat d’un gros travail. Je sais mieux ce que c’est que de gagner un tournoi du Grand Chelem, ce qu’il faut faire pour y parvenir, à quel level chaque pièce du puzzle doit se mettre en place et qu’il faut que tout dans mon jeu fonctionne, a commenté Swiatek. 
«En plus, voir les drapeaux polonais et savoir qu’il y a des gens qui sont là pour moi, qui crient mon nom, c’est une grande émotion. C’est difficile à décrire, mais ça donne vraiment beaucoup, beaucoup d’énergie.»
Une autre finale dimanche
De son côté, Gauff qui n’avait pas perdu le moindre set du tournoi jusque-là, atteindra lundi son meilleur classement, au 13e rang mondial.
Elle aura une nouvelle probability de soulever un trophée à Roland-Garros dimanche en finale du double dames qu’elle joue avec sa compatriote Jessica Pegula contre les Françaises Caroline Garcia et Kristina Mladenovic.
Vraisemblablement très nerveuse, Gauff a manqué totalement son début de partie: après trois fautes directes et une double faute, elle a cédé d’entrée son jeu de service, puis une nouvelle fois dans un lengthy troisième jeu et s’est retrouvée menée 4-0.
L’Américaine a remporté son premier jeu après 23 minutes de match pour 4-1.
Mais Swiatek a eu le temps de s’installer, de mettre en place son jeu et de faire le plein de confiance. Si bien qu’elle a conclu la première manche en reprenant pour la troisième fois la mise en jeu de son adversaire en 32 minutes.
Contre toute attente, c’est Gauff qui a le mieux débuté le second set en réussissant le bris pour mener 2-0. Mais Swiatek a remporté les cinq jeux suivants puis a servi pour le match à 5-3.
Impériale sur son service, Swiatek n’a concédé – et perdu – qu’une seule balle de bris, en début de second set.
Coco Gauff a commis elle trop de fautes directes (23), qui plus est à des moments clés, pour menacer son adversaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published.