Appels au 911: sentiment d’insécurité grandissant à Montréal et à Laval

Spread the love

Les appels non fondés au 911 pour des coups de feu ont explosé à Montréal et à Laval, signe que la flambée de violence begin à miner le sentiment de sécurité des citoyens, estiment des specialists.
• À lire aussi: [PHOTOS] Épargné jusque-là, le Plateau est le théâtre de coups de feu
• À lire aussi: [EN PHOTOS] Ruée sur les armes de poing au Canada avant un potential gel des ventes
Dans la métropole, les policiers se sont déplacés pour de présumés coups de feu qui n’avaient finalement aucun fondement à 893 reprises en 2021, révèlent des données obtenues auprès du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). 
C’est plus du triple par rapport au bilan de 2017.
Du côté de Laval, pas moins de 119 appels du style ont été recensés en 2021. À titre comparatif, il n’y en avait eu aucun cinq ans auparavant. 
« Dans un contexte de violence armée qui est très médiatisée, il y a une insécurité qui s’installe », reconnaît Manuel Couture, porte-parole au SPVM. 

Maria Mourani, criminologue

Les fusillades étant toujours nombreuses, la tendance proceed d’être à la hausse pour les appels non fondés en 2022, indiquent les données obtenues.
Les patrouilleurs de Montréal et de Laval ont déjà été alertés sans raison par des citoyens à 219 et 25 reprises, respectivement.
« Plus il y a de fusillades, plus le sentiment de sécurité des gens est faible, plus ils sont sur les nerfs, plus ils vont avoir tendance à appeler pour signaler des coups de feu, alors qu’au fond ce sont des bruits autres », résume la criminologue et chroniqueuse au Journal Maria Mourani.
En priorité
Ces centaines d’interventions, traitées en priorité par la police, peuvent être déclenchées par des feux d’artifice ou encore par un pneu qui a éclaté.
Plus récemment, à la fin avril, plusieurs véhicules du SPVM ont été dépêchés dans le quartier de Rivière-des-Prairies, dans l’est de Montréal pour une potential fusillade. Une partie de la 65e Avenue avait été fermée, et même un maître-chien a été déployé.
Et pourtant, il s’agissait simplement d’un morceau de plastique lancé à la fenêtre d’une maison, a-t-on confirmé au Journal.
Vérifications sur place
« Je pense encore que la ville de Montréal est sécuritaire, mais une selected est certaine, c’est que le sentiment de sécurité baisse », commente Stéphane Wall, ex-instructeur en utilization judicieux de la drive au SPVM.
Dans tous les cas d’appels pour coups de feu, des patrouilleurs doivent faire des vérifications sur place pour trouver des impacts de balles et des témoins, une procédure qui peut prendre plusieurs minutes.
Si un seul appel est fait au 911, il y a davantage de probabilities que l’incident soit non fondé, souligne M. Wall.
Pire scénario
Cependant, comme les policiers priorisent la sécurité des citoyens, « on fonctionne toujours avec l’idée que c’est le pire scénario qui est en prepare de se passer », indique-t-il.
L’ancien patrouilleur pointe par exemple le fait que certains criminels vont intentionnellement provoquer des détonations à un endroit pour induire en erreur les policiers, dans le however de commettre un délit ailleurs.
« Je ne veux pas décourager les gens à appeler le 911. N’hésitez pas à le faire. On va se déplacer, on va faire les vérifications, insiste Manuel Couture. 
Appels non fondés pour coups de feu  

MONTRÉAL
LAVAL

2022
219*
25**

2021
893
119

2020
655
76

2019
378
11
20182762
2017
277
0

* En date du 26 mai
** En date du 15 mai
Sources : Service de police de la Ville de Montréal et Service de police de Laval

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?
Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?
Écrivez-nous à l’adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Leave a Reply

Your email address will not be published.